Nous 2 Evénements Page d'accueil du BDP Presse & témoignages Nous contacter / nous rendre visite
Nous 2 Evénements Page d'accueil du BDP Presse & témoignages Nous contacter / nous rendre visite

Le Démocrate Le Démocrate

Delphine et Walter rouvrent le bistrot

Article du DEMOCRATE
Publié le 06/09/2018 par Rémi Borderie.

Delphine et Walter ont ouvert leur bar le 22 août (2018). Ils sont ravis d'exercer ce métier.

Delphine et Walter ont ouvert leur bar le 22 août (2018). Ils sont ravis d'exercer ce métier.

Delphine Watine et Walter Vandenhende ont ouvert leur bar le 22 août (2018). Ils sont ravis d'exercer ce métier.


Depuis le 22 août, le Bistrot du Pont, à Port de Couze, a changé de propriétaires. Ce changement s’est aussi accompagné de modifications dans la décoration et l’ambiance.

Delphine Watine et Walter Vandenhende ont ouvert leur bar le 22 août. Ils sont ravis d’exercer ce métier. En poussant les portes du Bistrot du Pont, le visiteur découvre une ambiance chaleureuse : murs bardés de planches, odeur de café et musique Rock’n’Roll l’accueillent. Ce bar-tabac est une invitation à la détente. Les propriétaires ont souhaité qu’une personne puisse venir seule et se sentir à l’aise malgré tout.

REPRENDRE LE BAR SANS LE RÉVOLUTIONNER

« Bien sûr, nous ajoutons une touche personnelle à ce bar, mais nous souhaitons conserver une certaine atmosphère qui nous avait tant plu quand nous y étions clients. Il y a ici un esprit »cosy« extraordinaire, grâce à une partie salon, un peu en retrait, dont la lumière tamisée crée une ambiance intime et reposante. » précise avec enthousiasme la nouvelle propriétaire, Delphine Watine. Walter et elle ont cherché à conserver l’état d’esprit de l’ancienne gérante, qui était particulièrement attachée à l’ambiance conviviale et intimiste du « salon ». Le couple explique : « Nous venons d’ouvrir, mais avant cela, nous avons travaillé dans ce bar pour nous y acclimater, découvrir des aspects techniques du métier, mais aussi nous familiariser avec la clientèle. Nous tenons à nous adapter à nos clients, c’est pour cela que nous fermons le jeudi, par exemple. En effet, nous avons beau être l’un des seuls bars des environs, nous avons cherché à rester ouverts les jours où les autres bars fermaient, pour que les gens aient toujours du choix. » : Port de Couze, à Lalinde : 6h30 à 14h et 16h à 20h tous les jours. Ferme à 22h le vendredi et ouvre à 7h30 les samedi et dimanche. Ferme à 13h le dimanche.

En pratique :
UNE VUE À COUPER LE SOUFFLE

« L’un des éléments qui fait le charme de ce café, c’est aussi la vue : On ne s’y attend pas au premier abord, mais l’établissement cache un panorama exceptionnel sur la rivière l’ancienne papeterie et le pont. » explique la tenancière en ouvrant une porte à l’arrière du bâtiment. Derrière, une petite terrasse couverte en hauteur, avec une vue imprenable sur la Dordogne. Un petit comptoir en plein air permet aux clients de se détendre devant ce paysage exceptionnel. Assise à ce comptoir une cliente plaisante : « En quelques mots, ce bistrot est génial, magique. On s’attend à voir apparaître des fées. »

TROIS AMBIANCES

« Tous nos clients sont ravis, nous voyons venir et revenir beaucoup de monde. Ils disent apprécier les trois ambiances du café : L’une lumineuse et Rock’n’Roll, près du comptoir, l’autre plus calme et tamisée, vraiment cosy, qui permet l’intimité et la dernière en extérieur qui offre son fameux panorama. » Précise Walter Vandenhende. Sa conjointe ajoute : « Beaucoup de clients nous ont félicité sur la qualité du café, il faut dire qu’après quelques jours d’ouverture, tous ces compliments font chaud au coeur. »




Le SUD OUEST Le SUD OUEST

Un nouveau couple au BDP

Article du SUD OUEST
Publié le 18/01/2019 par A.-M. S..

Delphine et Walter derrière le zinc. PHOTO ANNE-MARIE SOPKOWITZ

Delphine et Walter derrière le zinc. PHOTO ANNE-MARIE SOPKOWITZ

Delphine et Walter derrière le zinc. PHOTO ANNE-MARIE SOPKOWITZ


Depuis quatre mois, Walter et Delphine sont à la tête du bar-tabac-presse du Bistrot du pont (BDP) au Port-de-Couze, sur la commune de Lalinde. Les nouveaux gérants sont également dépositaires du journal « Sud Ouest ».

Walter Vandenhende, 46 ans, d’origine flamande, tenait auparavant un gîte d’étape en montagne, et était un membre actif de nombreux clubs de sport, notamment de handball et de rugby. Delphine Watine, sa compagne, 43 ans, est originaire du nord de la France.

Ce couple sympathique raconte une belle histoire. Ils se sont connus dans un lycée du Nord, adolescents. Une rencontre qui fait suite à un échange scolaire. Elle a 15 ans, il a 18 ans. Il devient son meilleur ami, voire son amour de jeunesse.

Puis, Delphine change de lycée et durant vingt-trois ans, ils ne se sont jamais revus. Mais il y a trois ans, pour ses 40 ans, Walter l’a retrouvée sur les réseaux sociaux. Depuis, ils filent le parfait amour.

Venus en vacances, les parents de Delphine sont tombés amoureux du Pays lindois. Elle a suivi et occupé un emploi de comptable durant huit ans, emploi qui l’amènera régulièrement au BDP pour sa pause entre midi et 14 heures.

Pour le couple, ce tabac-presse-bar représente un endroit où il fait bon vivre et travailler. D’autant plus que cela n’aura pas été facile, car c’est un tout nouveau métier pour eux, avec ses hauts et ses bas. Il a fallu suivre diverses formations et assurer une mise en route qui aura duré six mois.

Des concerts à venir

Mais le plus difficile est derrière eux. Dans quelques mois, ils proposeront des tapas de charcuteries et de fromages et ont déjà programmé deux concerts : le 8 mars du pop rock et le 3 mai prochain du blues avec un début des festivités à 20 heures.

Peut-être qu’un soir, l’on retrouvera Delphine au piano, instrument qu’elle a pratiqué durant sa plus tendre enfance et qu’elle vient de reprendre.

Renseignements sur la page Facebook Le bistrot du pont.


Facebook